Nice : un assesseur conditionne le vote au retrait du foulard

3

Dimanche 23 avril 2017, Mariem*, se rend à son bureau de vote à Nice accompagnée de son mari et son bébé.

« Mon mari et bébé en poussette attendent dehors pendant que je me rends à l’isoloir ».

Au moment de remettre son bulletin de vote, Mariem est interpellée par l’homme qui est chargé de faire signer les électeurs.

La raison ? Le foulard que porte Mariem : « il y’a une loi qui interdit de voter avec le voile » lance l’assesseur. 

Il existerait donc une loi islamophobe, puisque ce dernier ne parle pas de signes religieux mais spécifiquement du « voile » des femmes musulmanes.

Mariem se sent mal face à cette humiliation « je me suis sentie seule » regardant les collègues de l’homme, qui, bien qu’étonnés et visiblement mal à l’aise, ne sont pas intervenus.

« Soit je vote avec mon voile soit je ne vote pas », mais l’assesseur insiste en affirmant avoir vérifié dans un autre bureau de vote. 

Se voyant refuser la validation de son bulletin, Mariem demande à voir cette fameuse loi qui interdirait à certaines femmes de faire usage de leur droit de vote. 

C’est à ce moment qu’intervient la responsable du bureau de vote pour expliquer que Mariem a le droit de voter, son visage étant apparent.

Tel que le prévoit l’article 1 de la Constitution, la France étant une République laïque impose d'assurer « l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion » et dispose que le devoir de neutralité ne s’impose qu’aux représentants du service public. Les usagers doivent être traités de la même manière quelles que soient leurs convictions. 

En plus de confondre usager et fonctionnaire, l’assesseur confond visage et tête.

En effet si l’assesseur se basait sur la loi du 11 octobre 2010 pour empêcher Meriem de voter, il faut savoir que cette loi ne concerne que la dissimulation du visage.

En sortant du bureau, en colère, elle raconte à son mari la scène qu’elle vient de subir. 

Un agent, à proximité, entend le récit de Mariem et lui confie qu’elle ne serait pas la première : « il m’a dit qu’une femme âgée avant moi avait subi la même humiliation » mais que contrairement à Mariem, la dame n’aurait pas protesté et retiré son voile pour voter.

Si vous êtes victimes de discrimination lors de votre vote au second tour des élections, n’hésitez pas à nous contacter : http://www.islamophobie.net/contact 

*Le prénom a été modifié

Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 
Tag(s): 

Commentaires

Cette dame a eu un très bon réflexe en réclamant le " prétendu texte de loi " et elle a eu du courage de ne pas se laisser INTIMIDER . Personnellement, depuis que j'ai eu un problème en préfecture avec un agent qui a estimé que pour pouvoir m'identifier ,il fallait que j'ôte mon voile; je vis avec la crainte qu'en permanence où que j'aille ( dans une administration ou un bureau de vote comme ici) on exige que j'enlève mon voile . ( Alors que l'ovale de mon visage est tout à fait visible ). C'est pour ça qu'il est important d'adhérer au CCIF, de soutenir le CCIF , de faire connaître autour de soi le CCIF pour s'informer de nos droits & devoirs et informer les autres.

Bravo Mariem, il ne faut pas se laisser intimider par des racistes qui n'ont pas lieu d'exercer ni de montrer leurs opinions fichistes lors des votes. Ce monsieur ne devrait pas être autorisé à exercer le 7 Mai !! Comme d'habitude les fachistes s'attaquent aux femmes en les humilants ainsi. C'est des lâches et ils n'ont rien compris à la Laicité. Bravo au CCIF qui prend très au sérieux ce genre de situation.

Scandaleux! Je suis de confession catholique et je suis purement scandalisé. Pourquoi ? Parce que j'ai vu des religieuses habillées en religieuse voter, elles aussi avaient un voile qui couvraient leurs cheveux (voile que porte les religieuses). C'est une discrimination d'interdire le vote à une femme de confession musulmane parce qu'elle porte le voile, pendant qu'une religieuse elle, habillée en religieuse, avec un voile recouvrant ses cheveux, pourra elle voter. Voilà ce qu'attend la France si Marine le Pen est élue... Et c'est insupportable... Je souhaite de tout mon cœur que justice soit rendue à Mariem.

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

© 2016 CCIF. Tous droits réservés.